Effets de l'adrénaline



Effets

 

 

 

 

 

 
Pourquoi Bénéfique ou néfaste ?

 

Stimulation de l’appareil cardiovasculaire.

Accélération du cœur, augmentation de la force et de l'amplitude des battements cardiaques, ceci est bénéfique dans le domaine sportif. En revanche ceci peut facilement entraîner des complications cardio-vasculaires.

Une hypertension artérielle causée par la contraction des vaisseaux. 

 

 

 

 

 

Élévation de la tension artérielle, ceci est néfaste car cela se traduit par une augmentation des risques de mortalité  surtout en raison de ses complications cardio-vasculaires, neurologiques et rénales.

Une augmentation de la glycémie. 

 

 

 

 

 

Augmentation du taux de sucre dans le sang, ceci est néfaste car cela peut amener au diabète.

Une augmentation de la mydriase (augmentation du calibre de la pupille). 

Trouble de la vision, ceci est néfaste car cela entraîne des complications oculaires. En effet, la mydriase provoque une plus forte pénétration de la lumière à l'intérieur même de l'oeil.

 

 

Une vasoconstriction (diminution de calibre des vaisseaux). 

Néfaste car cela entraîne des complications dans la circulation du sang. Cependant, elle peut accélérer le fux sanguin sur une courte durée et de façon exeptionelle. ( pas une habitude )

 

La dilatation des bronches. 

 

Néfaste car cela entraîne des toux, une inflammation des bronches (bronchites) donc des complications de respiration et certaines maladies respiratoire.

Il existe 2 types de récepteurs à l'adrénaline : les récepteurs alpha-adrénergiques et bêta-adrénergiques.
 
La stimulation des récepteurs alpha-adrénergiques déclenche :

Une vasoconstriction (diminution du calibre des vaisseaux). 

 

 

 

 

 

 
 
Néfaste car cela entraîne des complications dans la circulation du sang.

Un relâchement intestinal. 

 

 

 

 


Néfaste car cela entraîne des douleurs intestinales.

 

 

 

 

Dilatation des pupilles. 

 

 

 

 

 

Néfaste car cela entraîne des complications oculaires.

 

 

 

La stimulation des autres récepteurs alpha, appelés alpha 2 :

 

 

 

 

Empêche la destruction des cellules graisseuses. 

 

Néfaste car cela entraîne des maladies telles le diabète, l'obésité.....

Entraîne la sécrétion d'insuline. 

 

Bénéfique pour une personne en hyperglycémie

Néfaste pour une personne en hypoglycémie

Augmente le rassemblement des plaquettes. 

 

 

 

Bénéfique car en cas de blesure, les plaquettes se ressemblant plus vite permettent une cicatrisaion plus intense et plus rapide également.

La stimulation des récepteurs bêta-adrénergiques déclenche :

 

 

 

 

Une augmentation de la fréquence et des contractions cardiaques. 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'effet principal du a l'adrénaline et le plus important. Ils peuvent provoquer une tachycardie. Néfaste.

 

 

Une ouverture des vaisseaux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entraîne la mort selon le lieu précis, donc néfaste. Par exemple, dans le coeur ou autour du coeur, cette action est immédiatement mortelle.

 

Une augmentation du calibre des bronches. 



Permet une plus forte respiration (bénéfique) mais peut faire eclater les bronches et empecher la respiration (néfaste)

Une destruction de la graisse. 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est bénéfique car elle permet l'amaigrissementet la perte de poid même si son effet est court.

 

 

Parmi les symptômes cités ci-dessus, nous pouvons affirmer que tous ou presque sont les symptômes principaux lors de présence d'adrénaline dans l'organisme.

 

 

 

EXPERIENCE SUR UN INVERTEBRE :


Nous avons réalisé une expérience basée sur un invertébré à fréquence cardiaque faible : l’huître. Voici notre protocole :

Nous avons tout d’abord disséqué l’huître de façon à pouvoir apercevoir a travers les branchies de l’huître le cœur de façon claire comme ci dessous :



Pour nous aider à distinguer les battements du temps de repos, nous nous somme munis d’une loupe (zoom x4).
Nous avons compté sur une minute, le nombre de battements de ce cœur (résultats ci-dessous) Ce résultat servira de témoin pour l’expérience.
Après plusieurs mesures expérimentales de ce nombre de battements, par souci de généralité, nous avons ajouté une solution d’adrénaline de l’ordre de 1 ml pour 10 ml de solution, couplée avec de l’eau distillé ; soit une solution concentrée à 10 %.
Nous avons tout de suite après avoir ajouté l’adrénaline, compté à nouveau les battements du cœur pour pouvoir voir au moment présent les effets directs de celle-ci. Là aussi, les mesures ont été réalisées plusieurs fois pour permettre des résultats se rapprochant le plus du cas général.

Résultats :

Nombre de battements cardiaques

Concentration de la solution d’adrénaline (en mL)

6

0

13

6

17

10


Pour les résultats, la dose d'adrénaline déjà présente autour du coeur n'est pas comptabilisée dans les doses ajoutées.
Or nous n'avons pas continuer d'augmenter la dose d'adrénaline, sinon l'huître aurait pu être tuée ; nous nous sommes donc contenté de ces résultats.

Interprétation :

L'adrénaline déjà présente naturellement dans l'organisme de l'huître, a bien un rôle stimulateur sur la fréquence cardiaque.

 

 

 

 

26 votes. Moyenne 3.23 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site